Laure Leroy

Laure Leroy a réalisé sa thèse de doctorat « Interfaçage visuel stéréoscopique : diminution de la fatigue visuelle et caractérisation de la perception des formes » à l’école des Mines de Paris, au centre de robotique. Elle a montré qu’il est possible de modifier les images stéréoscopiques en supprimant certaines hautes fréquences spatiales pour diminuer la fatigue visuelle effective et ressentie, par exemple, par les utilisateurs de CAO immersive ou les spectateurs de « cinéma 3D ». Elle est depuis deux ans maître de conférences à l’université Paris 8 (Citu-paragraphe) où elle étudie l’apprentissage de la sécurité routière par les enfants en environnement virtuel tout en préservant leur système visuel. Elle travaille également sur la diminution de l’impact des interfaces gestuelles sur le corps humain.

Concepts de base en réalité virtuelle et interfaçage visuel

Présentés conjointement par Laure Leroy et Philippe Fuchs.

Ce cours expose les concepts de base de la Réalité Virtuelle, en particulier l’immersion et l’interaction d’un sujet dans un environnement virtuel. L’approche proposée se base sur le modèle 3I², modèle théorique et pratique, développé à Mines ParisTech. Il permet la conception et la validation d’applications de réalité virtuelle, en prenant en compte les aspects technologiques, physiologiques et cognitifs. Ce modèle s’articule en trois niveaux : le niveau fonctionnel, le niveau cognitif et le niveau sensori-moteur. Les différences entre les schèmes, les métaphores et les substitutions sensorielles pour l’interaction seront notamment abordées.
Nous développerons plus précisément ce modèle 3I² en se focalisant sur l’aspect visuel et sur l’interfaçage visuel, en lien au thème des journées « Image » : perception tridimensionnelle de l’espace ; usages, avantages et inconvénients des interfaces visuelles stéréoscopiques, à changement de point de vue, etc.